Accueil
              
         

Cess
par Muse


Cécile, mon amie, tu es partie Dans le silence pour que l'on t'oubli. Le jour de mon vol tu t'es endormie, Dans le ciel je t'ai vu tu m'as sourit. Ta mort annoncée, je ne voulais pas Y croire ! Toi, mourir, surtout pas ça ! Sans un bruit, pour ne pas déranger, ma Cess que je n'ai pu tenir dans mes bras. Pourtant je te vois rire et sourire ! Toi, qui voulais te sentir juste libre ! Près de tes chevaux sans prévoir le pire. Te voilà en cendres aux quatre vents. Je ne peux pas consoler tes enfants, Car je suis moi-même dans le néant. Salut ma Cess ! Moi, je suis en vie, , mon cœur vibre et mon âme exulte quand tout renaît autour de moi. Que vais-je faire pour mériter cela ?



Poème posté le 12/05/16


 Poète




.