Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Amnésie
Poésie libre / Amnésie
Poésie libre / Amnésie

Amnésie
par Prospercohen


Mais où sont passés les chevaux ? -perdus dans les entrelacs de ma route La vie tisse le temps et son écheveau que la main de la mort découpe Derrière la vitre, la fluctuance d'une robe Disparaît dans le lac, chatoyance rigide puis la joie fructueuse se dérobe pour se fondre aux brumes frigides Toutes les images, toutes les pensées sont à travers la vitre une vision unique Et la fleur vigoureuse et la feuille émanciée Ne forment qu'une seule tulipe Et voici le champs derrière les chênes Transpirant l'abandon et la fuite Les herbes folles furieusement se déchaînent et étranglent les clôtures détruites Car est venu le temps des ronces, époque funèbre Chaque épine est un soleil, et se pique d'une nuit Chaque souvenir est une clarté, qui se perce de ténèbres Et la souffrance comme l'aube s'enfuit Toujours les fragments restent mouvants comme cette onde que survolent les mouettes les images affluent du confluant et se brisent en vagues muettes Car un jour j'ai vu s'éloigner ma mémoire Frêle navire bravant la mer d'encre Sur les berges la faucheuse agita son mouchoir Quand le bateau leva l'ancre Et ce navire s'est abîmé en une mer lointaine Quand l'orage violent perçait de coups l'habitacle Sous le regard froid d'une lune hautaine Pour qui les naufrages sont des spectacles Un souvenir cependant, un souvenir d'enfance s'est échoué sur la grève Alors je l'ai pris, et posé en silence sur les ailes du rêve Et j'ai vu soudainement le champ vivre Les clôtures de nouveau vierges, respirant le bonheur Mais les chevaux, pour tous souvenirs me livrent Trois squelettes aux sourires moqueurs.

Donnez moi vos avis et conseils!

Poème posté le 08/10/19 par Prospercohen



.