Accueil FORUM Inscription/connexion

Petite lueur
par La veuve noire


j'observe parfois, avec curieux, les gens, leurs voies, leurs vœux, Ils me font penser à des bougies mobiles, qui s’agitent sans penser ils fondent dans leurs villes, chaque seconde qu'ils vivent ils perdent de la cire, et ils courent, d'une voix vive, sans jamais faire ce qu'ils désirent Et au moment ou j’écris je fond, moi aussi, de ma petite lueur, et toi aussi nous le savons, et nous en avons si peur Pourtant nous les bougies, nous nous agitons, à répandre de la cire, puis nous mourrons, Sans jamais avoir eu le temps de fondre en souriant et de ne plus courir les heures, à toi jolie bougie arrête la ronde, et regarde le ciel avec ces jolies lueurs.



Poème posté le 06/06/16


 Poète
La veuve noire



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.