Accueil
Poésie libre / Ce sot d'homme
Poésie libre / Ce sot d'homme
Poésie libre / Ce sot d'homme

Ce sot d'homme
par Jim


N’aurais-je tant vécu que pour conter sornette ? Ne pas d’amour parler mais de ma bistouquette ? Que dire de ses yeux, qui m’avaient convaincu, Obsédé que j’étais du frémir de son cul ? Car elle l’avait beau et vaillant, la coquine ! Et d’un seul clin de rein, savait darder ma pine, Que ce soit dans la chambre ou bien en promenade, Et chacun, pour sa part, songeait à l’estocade. Souvent, je la laissais devant déambuler, Tandis qu’en son étroit mon oiseau fabulait. N’allez croire que j’eus de pensées grossières, Comment oser penser quand valse son derrière ? En jupe étroite ou jean serré, il promettait Ce qu’il saurait si bien tenir… Moi, je mâtais ! Qu’il me piégeât dans le déduit de ses délices Si bien avant que je ne m’use à son service, Je le savais, et me laissais tirer par lui. Mon sabre en son fourreau n’avait encore luit, Mais sa cambrure répondait, dure et sereine, A la sienne, caprice et joug de souveraine. Elle aimait, belle garce, en son for intérieur, Sentir glisser la lame où se perd la vigueur, Sachant jouer la hanche vive qui déboîte, Surtout quand l’invité choisit la porte étroite.



Poème posté le 12/07/09


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.