Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Blessure d'Amour
Poésie libre / Blessure d'Amour
Poésie libre / Blessure d'Amour

Blessure d'Amour
par Agathe


La bulle se gonfle et compresse ton souffle qui se raccourcit; Légères ondulations qui ne font qu'accélérer le naufrage de ta vie; Eau salée qui s'écoule comme le sable du sablier qui s'est éventré ; Efface ce sourire qui ressemble à celui de la mort; oiseau blessé. Le cœur s'est crispé en un horrible hurlement inhumain; Oh ! Que cette blessure déchire ton âme à chaque murmures du temps; Des doigts qui te tiennent hors de l'eau mais qu'un désespoir coupe un à un; Un regard qui s'éteint et qui hurle silencieusement son chagrin. Douleur qui écrase chacune de ces fibres qui ont tant vibrées; Qui brûle le papier de chaque souvenirs qui ont jadis existé; Noyade brusque qui surgit au beau milieu de ces couleurs naïves; Que l'Amour était chaud et doux à chaque instant de ton histoire ! Que la trahison meurtrisse ton cœur; tu lui retends ton Être; Calme et paisible, il aime ton Amour; alors ton pardon, tu le lui accordes. Qu'il te meurtrisse de ses crochets acérés; tu le dévores du regard; Que sa parole envenime tes amis; tu les éloignes de ton âme. Que ce soir tu le sais avec un autre cœur plus fort et plus jeune; Que fait tu alors petite brume qui voit mais ne souhaites pas croire? Le son s'étire avant de crever la surface de ce bouchon protecteur; Tout s'entortille en un long supplice qui se noue et se fait étrangleur; Ton chemin s'étend à tes pieds mais ceux-ci ne souhaitent plus avancer; Petite voix qui chante la Vie est devenue muette et au Silence de s'imposer. Petite coque qui s'épaissit au grès des sanglots du cœur qui s'assèche; Peau qui se cache sous les épais velours de ces leçons si cruelles; Se gravent en ta mémoire les traitres qui rendent visible ta faiblesse; Et dans ce long chemin solitaire tu détruis tes anciennes armes de voyage : Que la confiance dresse le poing; la trahison tu lui désignes haineusement; Que le rire tente de crier; tu l'étrangles dans le silence rageusement; Que l'optimisme pointe le bout de son nez; tu lui montres ton désespoir; Que l'Amour cherche ton cœur; tu ne peut faire que montrer ce puit noir; Et oui; trop tard, c'est lui qui t'y auras noyé...



Poème posté le 19/07/09


 Poète
Agathe



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.