Accueil

Cosmogonie
par Banniange


Sous les portiques des profondes abysses, Se lèvent les vagues veilleurs de l'ombre, Formes fugitives habitées d'effroi. Enfouies dans l'antre des roches immémoriales, Elles errent en quête des soleils oubliés Dans un chaos de silence. Pas un bruit, pas un éclat ne témoignent Des formidables fracas qui les ont engendrées, Des astres ensevelis qui les ont irisées, Elles errent en quête des paroles perdues, Pénitents tragiques que les Démiurges expulsèrent De leurs palais maintenant dévastés, De leurs temples aux chuchotements austères. Abandonnées comme de sinistres ébauches, Ces pauvres vies difformes du Grand Oeuvre Avancent, aveugles, vers leur obscur destin. Avec elles,dans cette nuit fossile, circule Le souffle fécondant d'où la terre a surgi.



Poème posté le 01/07/16


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.