Accueil FORUM Inscription/connexion

Hier encore
par Opus


Mon souvenir ce n’est pas la présence souveraine, c’est l’absence. Incrédule je suis étranger à mon destin, à ce ciel morne, aux rues sans soleil que balaie le vent d’hiver, à la foule qui s’affaire et que je ne comprends plus. Je suis l’autre. Je n’existe pas.

Depuis "Bougie", j'ai décidé de délier un peu mes vers. J'espère ne pas susciter trop d'émoi.

Poème posté le 12/07/16


 Poète
Opus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.