Accueil FORUM Inscription/connexion

Catastrophe
par Gerachau


Quand pleur le ciel de ses larmes sans cesse sans bruit jour et nuit ou tombant en forte pluie; et du plus petit ruisseau au plus grand cour d'eau sortent de leurs lits, par l'abondance envahissement, créant bien des surprises. Nature et tes caprices de ton souffle violant. Bien des arbres subissent, sur le sol tombant, craquant, s'inclinant par ton souffle violant. Comme montagnes blanches aux risques de tes avalanches, au passage entraînant par de folles descentes; Oh nature si belle pourtant aurai tu une vengeance jusqu'à la catastrophe allant?

La NATURE est parfois imprévisible on ne peu subir que ses caprices

Poème posté le 28/07/16


 Poète
Gerachau



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.