Accueil
Poésie libre / Vision i
Poésie libre / Vision i
Poésie libre / Vision i

Vision i
par Aerospleen


Les fourmis s'envolaient dans cette mousse humide; C'était là l'échiquier du temps qui les jugeait. Comme admirables proies d'un avenir fétide; Le sombre parfum des fruits les empoisonnait. Le Tribunal de la vie est parfois abrupte ; Des béliers écorchés, au sang teinté de bleu, Se faisaient un plaisir de diriger la chute D'êtres aux âmes nues et à l'espoir de feu. Voilà bien l'orage d'une forêt cynique, Frêle et tueuse dans ses vertes passions. Le soleil est garant de la splendeur lubrique Qui fait briller et choie les nouvelles moissons.



Poème posté le 23/01/20 par Aerospleen


 Poète
Aerospleen



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.