Accueil FORUM Inscription/connexion

Mythologie ?
par Sylvie


Histoire de réminiscence Et si le mythe était en fait ressouvenir Ressouvenir de l'âme en présence du monde D'un savoir primitif avant de devenir Par le séjour d'un corps connaissance inféconde Ame qui serait donc par l'immortalité La révélation d'une clarté divine Qui ricoche par bribe en fantasme effrité Sur l'image sensible et l'ombre qui chemine Ainsi naîtrait l'idée en dehors du réel La Connaissance ainsi serait réminiscence L'objet par sa lumière au delà du charnel Lui rendrait sa constance en troublante évidence Les sens sont ces outils qui permettent cela Qui permettent à l'âme une autre résurgence Délivrer les oublis enfanter d'un « voilà » « Voilà l'intelligible » et l'Etre est transcendance... Ou comment utiliser le feu…(d’après le mythe de Prométhée) Comment raconter l’être Qui resta dépouillé D’un partage peut-être Qui déjà l’a souillé Parmi les créatures Il est déshérité Marqué par les ratures De la servilité C’est dans la dissidence Qu’on lui donna le feu Ce don de connaissance Eclos d’un désaveu Et l’homme s’approprie Cet attribut volé Quand le messager prie Un père désolé Puissance créatrice D’un être naturel Tout aussi destructrice D’un art incorporel Dans le faste et la crainte Car sans mode d’emploi L’homme saisit l’empreinte D’une divine loi Comment raconter l’être Qui ne sait dépasser Ce voile du paraître Qu’il aime entrelacer Comment raconter l’être Dont la mort est l’enjeu Et qu’il doit comparaître Dans un lambeau de feu… https://www.youtube.com/watch?v=Z0QlDuBWV8g L’intime mythologie de la Nécessité… De l’avant-goût que l’on se fait Du dénouement de l’existence Jusqu’au Grand Seuil de l’évidence Le mythe est-il qu’un vil forfait… Par le déni d’une effroyable Réalité nous nous terrons Dans le mensonge et les affronts Vers un non-sens impitoyable Mais l’imposture est un danger Jusqu’au creux de ses paradoxes Qui font obstacle aux équinoxes Inaccessible endommagé Et les discords nous apparaissent Nos tremblements ouvrent des puits Dont les secrets sont nos appuis Pour s’y jeter quand tout s’affaisse Comment traiter avec le fond Si des fossés infranchissables Séparent tous nos bancs de sables Tous les non-dits qui nous défont Jusqu’au Grand Seuil de l’évidence Inaptes à nommer l’abject Nous récitons sur de l’affect Le mythe de notre existence

différents poèmes qui rejoignent le thème du mois...

Poème posté le 24/08/16


 Poète
Sylvie



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.