Accueil
Poésie libre / Concours de blois
Poésie libre / Concours de blois
Poésie libre / Concours de blois

Concours de blois
par Uncynique


Je meurs de soif auprès de la fontaine, Le matin heureux, le soir en peine, Ma porte est fermée, pourtant sans pêne, L'esprit troublé et l'âme sereine, Mon cœur est rouge, mon âme candide, Mon esprit vif, ma face livide. Je suis perdu, même avec guide, Fortuné, mon destin est limpide, Suis jeune et prends des rides; Je n'ai plus soif, et la fontaine est vide.

J'ai écrit ce poème en suivant Charles d'Orléans et François Villon.

Poème posté le 21/02/20 par Uncynique


 Poète
Uncynique



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.