Accueil
Poésie libre / Symbiose des impasses
              
Poésie libre / Symbiose des impasses
         
Poésie libre / Symbiose des impasses

Symbiose des impasses
par Salus


- Aux intuitions de Mallarmé - Le réel serait vil ? Ton génie est jaloux ! Ce surpuissant poète est notre mère à tous ! Bien sûr, ton œuvre énorme est un trou dans le gouffre, Et tes affres, reflets où l’impuissance souffre ! Vrai ! Nous sommes cloués ainsi que pierre au sol ; Désole-toi, folie au pathétique envol, De l’impossible faix lourd à ton aile fausse, Quand tout oiseau, vainqueur, vers tant d’azur se hausse ! Quand levant tes yeux doux, muse, aux cieux interdits, Spoliant ton féal, tu clos le paradis ! Aux rets de l’impalpable, encor ! âme inhumée, Tu te débats, vieux maître ! en tes nuits d’Idumée… Diamant tragique, étoile, ô quêtes improbables ! Hissez-vous ! Dépassez ! Assassinez les fables ! Faites vibrer les sens, faites sonner les sons ! Brillez ! rayons ! soleil ! à nos pâles chansons ! Qu’un verbe prenant corps, le phonème s’éveille ! Et nous enivre au poison fort de cette treille ! Hypothétique Graal d’une image vivante, Espoir toujours déçu d’un blanc foc qui dévente ! A la langue est un être avec de très grand yeux ; Il a pensé nous naître en des mots fallacieux ; Mais l’humain crée aux dieux des mystères tenaces Et ses plus grands espoirs sont ses plus grandes nasses. Dialectes purs perdus, proscrits et saccagés, Vernaculairement détruits ! Crimes âgés… Orphée ! Orphée ! Au feu ! L’homme est devenu fou ! Il sème le vocable au désert, n’importe où ! Comme un dernier iceberg s’abîme à l’onde amère, Emportant avec lui, rêve des vrais poètes, L’alpha et l’oméga des néants et des crêtes…



Poème posté le 01/03/20 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.