Accueil
              
         

Septembre
par Colline


Le murmure cuivre Septembre La pluie fine désarçonne le petit bois Le ciel larmoie en nuages à répandre L'automne s'écoule sur l'hier d'autrefois. La nature silencieuse embellit ses haillons De l'aube invincible , rompue La vallée s'infiltre à travers les sillons Balayant l'âge d'or ondoyant les nues. L'ensorcellement rôde dans le silence Je balade sous les pins du passé La brume valse en un écho d'alliance. Le temps n'a plus de fin ou d'exigences Hier s'estompe vers d'autres contrées Demain tintera nos futiles allégeances.



Poème posté le 17/09/16


 Poète
Colline



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.