Accueil

Ne plus savoir
par Fregat


Me faudra-t-il souffrir d’un mauvais rêve Longtemps encore tous ces souvenirs, Ces désastres qu’en profondeur soulève Le bal de mes nuits, avant de s’enfuir ? Me faudra-t-il, dans cet écho qui dure Où mon sang languit, ruisselant à peine, Sous des sapins à la sombre voilure D’un souffle, toujours hanter leur domaine ? Je suis las et contus de ces voyages, Où il me semble, chaque soir captif, M’amarrer à la baie de ton visage, M’écorcher au matin sur ses récifs. De l’écume éclatante de la mer Oublier l’appel sur le phare noir... Cette beauté… Dussé-je payer cher Aimer, je voudrais tant ne plus savoir.



Poème posté le 26/09/16


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.