Accueil FORUM Inscription/connexion

L'Ange
par Maninred

Highslide JS
par Maninred


par Maninred


L’ANGE Il déploya ses grandes ailes blanches Au pied de l’infranchissable muraille, Eblouissant éclat dans la grisaille Etamée sur la pierre et sur les branches. D’un puissant essor, il prit son envol, Sous le silence étonné de l’aurore, Fendit l’air, tel un brillant météore, Trait luisant sur la céleste coupole... Je suivis le trajet de cet ange mythique Jusqu’à ne voir qu’un point dans le ciel orangé. Jusqu’à ce que mes yeux se perdent, naufragés, Dans l’océan troublé de nuances cosmiques. Soufflé par les lueurs de cet évènement Je restais immobile, un moment, sans rien dire: Ravi, subjugué dans la magie de l’instant, Où la réalité dépassait le délire. Après cette vision, toujours dans le brouillard, Mes jambes engourdies par cet envol divin, Me menèrent lentement au lieu du départ, Face au mur forteresse imposant, souverain. Pas d’accès, pas d’issue, que des pierres massives, Nul petit soupirail ni chatière masquée, Que des blocs en granit, sans créneaux ni coursives. D’où sortit cet ange ? Qu’avait-il visité ? ^^^ « Qui t’envoie et pourquoi, créature du ciel ? Pourquoi suis-je témoin de ta venue ici, Face à ce bloc pierreux, sans signe qui révèle Un passage secret vers un lieu inédit ? » Encore contrarié et empreint d’amertume, Demeurant sans réponse aux questions formulées, Je vis, prise dans le mur, une de ses plumes, Preuve irréfutable d’un blanc immaculé. A moitié enchâssée dans la roche taillée, Je l’ôtais sans peine du geôle minéral. De grande dimension ell’ pouvait traverser, Ce mur aveugle et lourd, de taille colossale. Alors que mes doigts gourds achoppaient sur la pierre, La plume se glissait, sans le moindre tourment. L’ange avait traversé l’hermétique matière, Pour rejoindre, qui sait... Un univers troublant. Par une malhabile et gauche distraction, La plume m’échappa se fondant dans le mur. Trace unique au séjour de l’ailée créature, Je perdis le crédit de ma sainte vision... Je passe mon temps près du grand bastion, Attendant un signe, un bruit, un retour, De ce fils de Dieu dont j’ai vu un jour La silhouette d’or dans le ciel fécond... ^^^ Qu'importe les gens me montrant du doigt: « -Innocent rêveur d'un fantôme ailé, Qui gratte le roc sans pouvoir percer L'oiseux mystère d’un on ne sait quoi !» ------------------------------------------------------ Ce rempart ténébreux n’est peut-être qu’un rêve, Rêve aussi cet ange qu’un jour j’ai aperçu. J'ai consacré ma vie à l’attendre sans trêve, Et soupçonne aujourd’hui...que c'est moi... l’attendu...



Poème posté le 30/09/16



 Poète ,
 Illustrateur ,
 Interprète
Maninred



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)







.