Accueil
              
         

A verse !
par Salus


Il pleut sur la rose Et sur mes vingt ans ; Il pleut, c’est atroce, Un peu tout le temps ! L’eau tombe sans cesse, Adieu le soleil, Lointaine caresse Aux moelles d’os vieil ! La flaque et la boue Attaquent mon cœur ; L’humide me voue, Mon âme, au malheur ! La mousson me noie O vents ! Mes déserts… Que je vous revoie Calciner mes airs !… La flotte redouble ! Ça n’arrête pas. Mon œil en est trouble, S’enfoncent mes pas… Je tremble et je trempe Sous l’orage bas. Sécher ! Sous la lampe, Mes pompes, mes bas ! Sûr ! Il faut qu’il vase ! La nature a soif, Mais l’immense vase Suinte au nid du piaf. Quelle éponge éponge, Larmes, de quels yeux ? Quelle rage ronge ? Que pleurez-vous, cieux ! Tout ce lustre pisse Aux feux des falots Comme au jour si lisse Des matins pâlots ; En mon crâne bruine Même l’émotion ; Toi, ma brune hermine Du septentrion, Tu chantais la pluie ! Ce flot, que je hais, Enchantait ma vie ; Tu dors sous les ais Où l’amour s’ennuie; Au sec de cette eau, En ta morne fuie ; (L’hermine ou l’oiseau ?) Déluge d’orages, Précipitations ! Qui souillent mes pages, Mouillent mes crayons ! Rincée et transie Ma plume s’endort ; Pluie et poésie ? Le p’tit chat est mort…



Poème posté le 01/10/16


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.