Accueil
Poésie libre / Lecon du covid-119
Poésie libre / Lecon du covid-119
Poésie libre / Lecon du covid-119

Lecon du covid-119
par Rym


Au premier jour de confinement ... Tout a commencé humblement… On n’a pas exprimé de mécontentement… Au contraire, heureux de cet échappement Les jours se succèdent doucement Les soucis s’amplifient manifestement Qu’est ce qui se passe bon sang ? On perd des êtres chers éternellement ! COVID 19 est sur terre … ! Le président déclare une guerre ! Les cas augmentent …c’est la galère La situation se dégrade, qui gère ? Une pandémie partout se répand… Des chiffres qui varient tout le temps Des malades qui tombent vachement Au fond d’un coma éperdument ! Oh mon Dieu que se passe-t-il ? Où partir ? Mais à quel exile ? On ne peut plus tenir le fil Hélas ! Le monde est fébrile Oh mon Dieu sauvez-nous ! Oui …On va devenir des fous ! Nos médecins sont à bout… Nos Etats assurent le coup ! Des péchés, on en a eus… Des malheurs, oui cela fut La terre souffre et s’est tue Mais on n’a jamais cru… Aujourd’hui, tout est dévoilé Nos erreurs et nos méfaits … Notre sort et notre destinée… Dieu seul les connait Prions tous et soyons unis Réveillons-nous après cette nuit Hourra ! Le cauchemar est fini Allez, reprenons notre vie Sorties et réunions entre amis Activités variées et infinies Profitons de la vie à tout prix De nos familles et êtres bien chéris ! Mais …Avons-nous appris la leçon ? Une leçon qui restera gravée autant Dans nos mémoires si longtemps A raconter a toutes les générations ! Ouvre tes oreilles et écoute ! La vie n’est pas la voûte ! L’éternité…viendra sans doute Un jour on prendra sa route... Soyons prêts avec le cœur et l’âme Ne jamais causer un drame Oui …Prêts hommes et femmes Sans qu’on nous le réclame Accordons plus de gentillesse Et arrêter cette maladresse Sortons de cette détresse... Allez-y mes chers, pas de paresse Notre Dieu nous observe et nous surveille Lui, sur nous, qui sans cesse, veille Sa créature faite d’amour et de merveilles Pas aujourd’hui mais depuis la préveille Nous voilà humains, si cruels … Devant un bon dieu éternel Qui nous a accordé une vie si belle Mais on l’a vécue pèle- mêle … Ah mon dieu, si vous saviez A quel point nous avons le regret C’est honteux, oui on le sait Promis ça ne sera jamais récidivé.



Poème posté le 29/04/20 par Rym



.