Accueil Forum Inscription/connexion
Poésie libre / Nitro & Glycérine
Poésie libre / Nitro & Glycérine
Poésie libre / Nitro & Glycérine

Nitro & Glycérine
par YonL


Au jeu des expériences interdites j'ai toujours eu la main malhabile A force de jouer avec des composés volatiles Il me faut prier pour ne pas avoir l'étoile maudite. Quand j'ai connu Mademoiselle Glycérine Sortie de ses nitrates en riant jaune Elle se confiait à moi à s'en rendre aphone, Elle m'avait séduit, je la trouvais divine. Elle était de ces gamines à l'esprit qu'on devine, Livide, limpide enjouée et intrépide, Composé instable à la réaction rapide, Bien souvent les larmes de crocodile qui ravinent. Dans l'autre main, je cotoyais M. Nitro Toujours un peu inerte, toujours caustique, Après Mademoiselle Glycérine, c'était critique, Toujours, toujours éviter le mot de trop. Mais comment calmer ces molécules qui s'agitent L'une contre l'autre, trop vives, qui allaient trop vite, Ce que je manipulais c'était de la dynamite, Il y avait tant de dangers qu'il fallait que j'évite Et entre M. Nitro l'esprit vilement animé Et l'animosité d'une Glycérine enragée affamée J'ai eu vite fait d'être complètement contaminé Des deux cotés bombardé, j'avais l'esprit miné Si bien que je n'ai pu éviter le coup de grisou, Nitro me tenait en joue et Glycérine m'a porté le coup, L'espace d'une seconde dans un piège tendu J'ai pris en plein coeur une balle perdue. J'ai tant été de mêche avec les deux composés, Que j'ai fini malgré moi par la vendre, Elle s'est enflammée sans que j'eus le temps de comprendre, Le temps d'un souffle tout a explosé ... Les flacons se sont entrechoqués et BOUM ! J'ai subi les effets pervers de leurs sympathies, En une fraction de seconde l'âme anéantie, le coeur de toute part à implosé, BIG BADABOUM ! Ô Glycérine, fleur de glycine, ô muse assassine Toi qui a été mon fleau comme ma médecine Pourquoi tant de violence dans ton coup de grasse, Je m'en suis relevé, mais je suis marqué par les traces. Ô Nitro, homme amer, abominable anti-héros A agiter un pistolet comme un hochet La prochaine fois évite de faire ricochet Lorsque rugit la poudre de tes sanglots. Nitro et Glycérine à l'animosité enfantine, Comprenez bien que devant vos réactions explosives, Je ne me mettrai plus jamais entre vos véléités offensives Je me tiendrai au loin des plombs de vos carabines, Je garderai contact avec vos esprits si désemparés Mais vous serez dans mon coeur, désormais, bien séparés.



Poème posté le 19/09/07


 Poète
YonL



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.