Accueil
Poésie libre / Penché sur le bord de l’infini
Poésie libre / Penché sur le bord de l’infini
Poésie libre / Penché sur le bord de l’infini

Penché sur le bord de l’infini
par Attention


Qu’est-ce que je fais, là haut, perché, jambes pendantes Bien assis, nonchalant, sur le bord de l’Infini ? J’attends… que peut-être, comme Toi, quelqu’un passe Pour lui dire : - assied toi, a coté, Mon Ami ! Et regarde avec moi ces étoiles bien lointaines Qui tournent, tel derviches, dans d’infinies galaxies Puis cette planète bleutée où la race terrienne N’arrête pas de rejouer ses dantesques tragédies Où l’Orgueil infante des monstres putrides Des stupides qui se drapent dans des allures de savants Des aveugles errants, des ignares intrépides Des pantins psychopathes aux fantasmes de géants Plus petits, vus d’ici, que la plus petite poussière Des fourmis robotiques, au chemin noir, errant Et pourtant, on voit, des ces merveilles sur Terre ! Le sourire en larmes de ces Esprits Innocents Sacrifié sur les autels des siècles ignares Abreuvés à la Gloire du futile, de l’instant Abhorrés au Saturne, à ses infâmes mâchoires Par sept fois, perpétrées, dans son antre béant Qu’est-ce que je fais ? Je caresse, la danse des astres Des aurores, des levers, des couchers de soleils… Puis je cours essayant d’attendrir ces désastres De ma larme brillante d’une Lumière sans pareil ! Oui, ici on joue, à la… « Embrasse-moi cette étoile » A faire pousser des planètes dans des nouvelles galaxies On peut s’accrocher et même glisser sur les voiles Qui séparent les mondes, ces toboggans infinis… Qu’est-ce que je fais, ici haut, perché, jambes pendantes Sur le bord de l’Infini, penché en avant… ? Je joue, (bien à vous) et d’une manière étonnante Lui dit, que je suis, enfin ( !) … son Enfant… Jacques AADLOV-DEVERS



Poème posté le 14/05/20 par Attention


 Poète
Attention



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.