Accueil

De la poésie
par Alexandre Verrustre


Ô ma muse sévère, Mon laurier sacré, Beauté que je révère Pour ta douceur nacrée Ô toi noble souffrance Dont le mystère enseigne A ma gueuse ignorance L'énigme où mon cœur saigne.



Poème posté le 17/11/16



.