Accueil
Poésie libre / Sur la colline
Poésie libre / Sur la colline
Poésie libre / Sur la colline

Sur la colline
par Fregat


Je rêverais avoir racines Et rester au sol bien rivé, Sur l’échine de ma colline Sous l’autan doux, je frémirais. Chaque printemps, toujours plus droit, Du ciel en fête ou bien en pleurs, Allongeant haut mes bras de bois, J’essuierais le front supérieur. Je serais pin, chêne ou bien hêtre Que l’été tenterait brûler, Que l’automne tordrait peut-être Et l’hiver voudrait pétrifier. Mais dès les premiers blonds élans, De gais chants d’oiseaux assortis, Le chahut jovial du printemps Me rendrait force, joie et vie. Tu viendrais chercher ma caresse Sous ma ramure déployée Où l’oiseau cache son ivresse Qui serait mienne en vérité Mais aurait la paix des nuages, Sur tes yeux mi-clos se courbant, Te porterait sel au visage, Goût de mer quand porte le vent. De mes rameaux à mes racines, T’ayant contre moi appuyée, Tout là-haut sur notre colline, Plus que jamais je frémirais.



Poème posté le 03/06/20 par Fregat


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.