Accueil
Poésie libre / Un piano face au jardin
Poésie libre / Un piano face au jardin
Poésie libre / Un piano face au jardin

Un piano face au jardin
par Fregat


Cette maison vide déplore La solitude d’une chambre Où la détresse décolore Des carreaux figés en décembre. Elle s’y souvient de l'Été, D’instants moulés dans la tendresse, Des rêves qu’avait accrochés A ses rideaux, notre jeunesse. Emperlant le plafond terni, Des gouttes disent son épreuve Avant de tomber de dépit Comme les larmes d’une veuve. Quittant cette pauvre mansarde, Une odeur âcre la poursuit, Où qu’elle rôde ou se hasarde : Celle d’un nid sans plus de vie. Même le chant de sa pendule, Des heures autrefois comptables, S’est tu au fond du vestibule En un silence insupportable. Mais voilà que le piano gai Qu’a frôlé les pattes d’un chat, Réveille de notes heurtées Son salon qui reprend éclat Et replonge dans l’atmosphère De tes longs doigts sur le clavier Tandis que ton âme solaire, Aux sonates s’abandonnait. Sur ton petit banc de velours, Face aux grands arbres du jardin, Les murs éclaboussés d’amour Croient te revoir jouer Chopin. https://youtu.be/pRprR_0406E



Poème posté le 18/06/20 par Fregat


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.