Accueil
              
         

L’homo cyber
par Claudel


Ah, les hommes s’enterrent Où les femmes s’éclipsent Tel un globe est sans terre Quand la lune s’éclipse. Et l’homme doit se taire Comme un syrphe en ellipse Tels un thrips, un cynips Ovale et solitaire. La rose est féminine Où la femme fleurit Et son ventre androgyne Est l’espoir de la vie. La colombelle accouche Quand le monde est en paix Et les hommes farouches Ne diront plus, je hais.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / janvier 2017

Poème posté le 09/01/17


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.