Accueil
Poésie libre / Ma doctoresse
Poésie libre / Ma doctoresse
Poésie libre / Ma doctoresse

Ma doctoresse
par Louis Vibauver


par Louis Vibauver


En rencontrant ses yeux de braise J'ai eu comme un coup de chaleur Et pour accroître ce malaise J'ai ressenti quelques vapeurs. Cette forte poussée de fièvre Me laisse là, tout pantelant; Et le fait de boire à ses lèvres Est le meilleur médicament Car ma doctoresse en personne Guérit mon mal et me bichonne ! Car ma doctoresse en personne Guérit son mâle et le bichonne ! Bien ailleurs qu'en son cabinet Par son corps, je suis enflammé; Mon affection alors redouble Pour jeter en nous un grand trouble. Sans me fair' perdre connaissance Elle m'expédie dans les pommes Pour que selon son ordonnance J'en croque une en bienheureux homme Car ma doctoresse en personne Guérit mon mal et me bichonne ! Car ma doctoresse en personne Guérit son mâle et le bichonne ! Sans plus redouter les angines Ni d'être en mal de gorge enfin, Je me serre sur la poitrine De mon amour de mèdecin; Mon coeur bat alors bien trop vite Pour râler ses derniers soupirs: Le bouche à bouche seul invite A me ranimer quand j'expire Car ma doctoresse en personne Guérit mon mal et me bichonne ! Car ma doctoresse en personne Guérit son mâle et le bichonne ! Prés d'elle, j'ai quelques faiblesses Qui valent un bon coup de fouet Et cette crampe qui m'opresse Ne me laisse jamais en paix. J'ai le besoin de ses massages Pour calmer mon raidissement: La thérapie de mains peu sages Sera mon plus grand remontant. Car ma doctoresse en personne Guérit mon mal et me bichonne ! Car ma doctoresse en personne Guérit son mâle et le bichonne ! En spécialiste de la bande, Compresse et gaze et pansements, Elle sait stimuler nos glandes Et rendre nos corps frissonnants; Elle sait de science infuse De doux remèdes pour soigner Et si, bien sûr, l'on se transfuse C'est la cause à son "com-primé" Car ma doctoresse en personne Guérit mon mal et me bichonne ! Car ma doctoresse en personne Guérit son mâle et le bichonne !

Mis en musique par Jean-Marie Djibedjian
<br><br>
En ces périodes de pandémie où la question existentielle consiste à accepter ou refuser la vaccination, une nouvelle alternative est ouverte à tous ceux dont le médecin traitant peut offrir cette thérapie plus douce que l'homéopathie même.<br />
Il est à noter qu'à défaut de doctoresse, l'infirmière diplomée peut prodiguer avec autant d'efficacité les mêmes soins.<br />
Evitez surtout de parler d'honoraires sous peine d'offusquer ces membres du corps si hospitalier qui ne pourraient parjurer Hippocrate.<br />
Humoristiquement votre<br />
G


Poème posté le 12/09/09



 Poète ,
 Interprète
Louis Vibauver



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.