Accueil
Poésie libre / Trace
Poésie libre / Trace
Poésie libre / Trace

Trace
par Lau


La veinule acajou d’une commode morte En l’oubli des greniers dont l’inouvrable porte N’augurait à la découverte, M’intima de presser sur cette sente accorte Un index hasardeux -devint la veine, aorte- Et là, rivière fut offerte : Aux mille et un cheveux que tu cisaillas, vie, Spasme, incisant réflexe, cinglante lubie, Tes crins avaient le reflet fauve Du silence, Ô l’instant, sans stance, ni envie Des douceurs du hammam ou de la Namibie, Si je te savais sangs et sauve Posté par : laurenilo à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien



Poème posté le 28/06/20 par Lau


 Poète
Lau



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.