Accueil
Poésie libre / Delirum
Poésie libre / Delirum
Poésie libre / Delirum

Delirum
par Nihilisteo


Je ne penserai qu'hériter pour irriter mes frères, Je laisserai aux sœurs, le soin de faire le deuil; L’oseille n’a pas d’odeurs ni de saveurs amères A qui saisit bien l’occasion de ne rien laisser sur le seuil. La mort du père m’a vacciné et j’en suis fier; Il est d'autres occasions de pleurer mon aïeul: La père est mort et vint le tour de la mère, Et alors quel drame à demander ma part par ailleurs.

17/06/09

Poème posté le 17/06/09


 Poète
Nihilisteo



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.