Accueil
Poésie libre / Fatal zéphyr
              
Poésie libre / Fatal zéphyr
         
Poésie libre / Fatal zéphyr

Fatal zéphyr
par Lau


Tassadit entrouvrait les cuisses, Aussi large qu’un Maghreb en Laissant au penser un empan Plus long que l’œuvre des Ulysses. Missent l’orteil et le tympan Ne fût le corps, maintes délices, Qu’aucune ardeur, aucuns auspices N’eussent fui la cervelle au ban. Allât-elle en son précipice Tendant l’écoute et le hauban Que bissât aux voiles le Han ! Jaugeant les étoiles en lice, Un artifice claque et « Pan ! » Tassadit au salon se glisse.



Poème posté le 12/07/20 par Lau


 Poète
Lau



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.