Accueil
           
       

Les bannis
par Banniange
Highslide JS
par Banniange

Les mères (Die mütter) par Käthe KOLLWITZ
Illustration proposée par Banniange


Ils venaient d'un pays où les aubes flambaient, Leurs rémiges de feu incendiaient l'atmosphère Et se ruaient tremblants vers l'immense désert Comme un miroir brûlant que ride l'Alizé. Ils portaient un manteau où se terrait la peur, Horrible vipère qui tourmentait leur chair, Leurs doigts crispés comme des racines d'hiver Cherchaient à rassembler le temps de leur bonheur. Leurs yeux s'allumaient tels des oiseaux sauvages Pris dans une nasse que cachent les brouillards, Ils laissaient, silencieux, des villages hagards Où des masques épiaient froidement leur passage. Parfois, ils fredonnaient quelques lentes complaintes Quand brillait la lune dans l'océan des nuits, Invoquaient-ils des dieux disparus, sans empreintes Sinon quelque lueur mourante à l'infini ? Ils allaient à la mer où résonnaient les cloches De ce vieux continent désormais englouti Pour y trouver la paix que connaissent les roches Où dansent des algues aux rythmes alanguis.



Poème posté le 01/02/17


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.