Accueil
Poésie libre / Admonestation
              
Poésie libre / Admonestation
         
Poésie libre / Admonestation

Admonestation
par Salus


Poète, musicien du sens, essaie Ton luth à la prophétie : Esaïe, Dards ! Baptiste ! Mohamed ! Clous ! Frelons ! Sans faire semblant, transcende les sons : Séraphins, tremblants, graves, lourds, fins – trilles ! Que le crime soit ! Sous le cœur des filles, Dans la solitude, où l'amour vit mieux, Les yeux d'enfants des hommes et des vieux, Que le crime soit ! Que l'enfer dégorge Le fer fondu dans le feu de sa forge ! L'envers est roi ! Le sans-loi, l'être froid, Comme une sortie à la Plaie, où croît L'affreux bubon blanc de la conscience ! Céruléen file un ciel de faïence Plein des autans de nos derniers hivers L'amour est morte en d'inutiles vers



Poème posté le 13/07/20 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.