Accueil FORUM Inscription/connexion

La morgue.
par Rousselot


La petite chaise de bois et de métal me fait mal. Elle est franchement inconfortable. Aux murs, le blanc carrelage glacial Devient terriblement insupportable. Elle est là, face à moi. Le visage bleu et froid. C'est bien la première fois, Que son visage, ainsi je le vois. Surpris, je découvre un profil inconnu, De ma belle que j'ai vue souvent vu nue. Deviendrais-je fou, cette vision incongrue en fait d'elle, une belle endormie et inconnue. Je devrais pleurer, être en peine, et pourtant je rêve. Les contours de sa face m'interpellent. Elle est là, face à moi. Son visage est bleu et si froid, Et pourtant, déjà, je pense à d'autres émois. Loïc ROUSSELOT.



Poème posté le 02/02/17


 Poète
Rousselot



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.