Accueil
Poésie libre / Ne buvez pas au calice des mots !
              
Poésie libre / Ne buvez pas au calice des mots !
         
Poésie libre / Ne buvez pas au calice des mots !

Ne buvez pas au calice des mots !
par Distyle


D’une une suave liqueur qui embaume votre âme, D’une divine musique qui porte toujours plus haut, De cette infinie douceur qui souvent vous désarme, Et vous fait croire en un Éden que vous trouvez si beau, Après avoir levé le voile sur un possible paradis, Et vous avoir offert le parfum capiteux de ses fleurs Pour vous enrubanner de cette douce folie, Ils vous abandonneront seule avec vos pleurs ! Ils deviendront alors un si violent poison, Que nul remède n’apaisera la douleur, Vos entrailles torturées encore les nourriront, Chacun de vos réveils engendrera la peur ! Ils viendront à tout instant éveiller les angoisses, Ôteront tout repos comptant ainsi chaque heure ! Le temps deviendra futile, la nuit se mêlant à vos jours, Vous entendrez sans cesse les battements rapides, D’un cœur qui n’a su se défendre de l’amour ! Chaque jour distillera dans vos veines un peu de ce puissant acide, Vous ne verrez plus l’autre, et n’entendrez qu’un cri, Le simple bruissement de l’âme déchirera l’oreille, Même du son le plus doux, aucune mélodie, Ils sauront ainsi vous ôter tout sommeil ! Vous aurez la frayeur de chaque ombre qui frôle, Vous penserez entendre une voix qui vous chante, Vous chercherez leurs voix dans toutes les  paroles, Et vous noierez dans des rêves qui vous hantent ! Vous ne pourrez plus jamais regarder les étoiles, Chacune d’elles vous blessera à n’en plus finir, Sur la mort ils auront déjà levé un voile, Et leur absence vous dira de partir ! Vous saignerez mille gouttes de tout votre corps, Vous vous tordrez de douleur, respirer sera un martyre, Vous vivrez une vie qui signera « la mort » Plus jamais vous ne saurez sourire ! Les silences deviendront une réelle agonie, Les jours qui passent vous feront vous maudire, Et le bruit vous tuera puisqu’il n’est pas de Lui, Puisque par leur absence, ils vous ont fait tarir ! Vous n’existerez plus, vous ne deviendrez rien, Votre âme sera sèche, votre cœur souffrira, Vous aurez mal sans cesse et serez comme un chien, Personne ne vous aidera à porter cette croix ! Ils vous abandonneront pour vous avoir nourri, Ils voudront vous punir pour les avoir aimés, Ils sauront vous lyncher pour leur avoir souri, Ils vous mettront à mort pour les avoir osés ! Vous croiserez l’enfer dans chacun de vos gestes, Devenus incertains n’étant plus pour un être, Votre vie de ce temps ne sera que des restes, Vous ne survivrez plus que dans ce maudit paraître, Ne buvez pas au calice des mots !



Poème posté le 14/08/20 par Distyle


 Poète
Distyle



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.