Accueil
Poésie libre / Hermione
Poésie libre / Hermione
Poésie libre / Hermione

Hermione
par Jim


Depuis que le héros, le bel et fier Hector, Par Achille vaincu, Andromaque délivre, Qu'à l'arrière du char était traîné son corps, Je me surpris, Hermione, à ne vouloir plus vivre ! Quel était ce désir qui soudain m’étreignait ? Quel dieu me prit pour l'âtre en lequel ma chair brûle ? Pyrrhus ne me voyait, pas même ne feignait ! Ô fureur ! La vengeance au désir s'articule ! J'entretenais l'espoir de Pyrrhus être aimée, Comme la voix à l'air résonne dans l'écho. De son mépris, je lui ferai payer l'écot ! J'usais de tout mon art pour que soit animée Le main d'Oreste, ami cher, simple et innocent. Pyrrhus n'aima Hermione, Oreste prit son sang.



Poème posté le 15/08/20 par Jim


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.