Accueil
              
         

Dégoût
par Candlemas


Je déverse, découple, un vagin raviné, J'entre, herpès, basse coulpe, parvenu aviné, J'envie la mort froide du fauve face à sa proie, J'exècre la queue roide du bambou qui ploie, J'arrache au bois les clous d'un portail fier et brut, Et je crache au visage d'un poitrail hirsute, j'ose éclater là, mes humeurs au coin d'un bois, Où diable veut je pisse, le gaz aux abois, Et meurs, incontinent, alzheimer oublié, Trop coupable conscient, comme un faux cendrier.



Poème posté le 27/02/17


 Poète
Candlemas



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.