Accueil
Poésie libre / Balade vespérale
Poésie libre / Balade vespérale
Poésie libre / Balade vespérale

Balade vespérale
par Gkak


Déjà le soir descend, dans l’air les complies sonnent. Le temps a dénoué, amis, nos liens étroits. Les miens sont éloignés, je n’étreins plus personne Et en mon cœur l’amour, comme le jour, décroit. Le lointain assourdit un orage qui tonne Mais non ! ce roulement criard n’est qu’un charroi Qui entre, en ferraillant, dans le village atone Par la route empierrée où souffre un Christ en croix. Mon bras est parcouru d’un baiser inhumain Mon vieux chien, compagnon qui ne geint ni ne jappe Tente de m’exhorter à me mettre en chemin Et bientôt nous sortons, moi reclus sous ma cape Lui, trouant du museau la brume qui nous happe. J’enserre mon bâton comme on serre une main.



Poème posté le 21/08/20 par Gkak


 Poète
Gkak



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.