Accueil
Poésie libre / Au coucher du soleil de l’époque
Poésie libre / Au coucher du soleil de l’époque
Poésie libre / Au coucher du soleil de l’époque

Au coucher du soleil de l’époque
par Kiriyatskiy


par Kiriyatskiy


Poème et idée d’Alexander Kiriyatskiy sous l’épigraphe en croyance «Íleos, íleos, íleos, gkhenú imín o pánton anekhómenos ke pántas ekdekhómenos.» («Bienheureux, bienheureux, bienheureux, Que sois-tu, céleste, notre observateur Sortant de tout, cher concepteur. ») (Roman le Mélode) (Milieu du VI siècle après Christ) Au coucher du soleil de l’époque Constantinople mort sous vos croisades pendant sept jours en feu. Mais l’empereur traditeur rend son prêt. Sa disgrâce est bien mieux? Cessent d’exister les statues en Byzance, sur trois Forums… Dieu, L’âme catholique soutient ce péché. Elle attend l’aide des fous cieux. Ses chevaliers blancs découpent, en morceaux, les sculptures d’or… Fracassent Les murs des temples, arnaquent leurs icônes pour telles pires populaces! Volent cette richesse infinie des hautes tours historiques sur les places Pour enfoncer l’aiguillon au cerveau qui, aux sauvageries, les menace, Où leur armée possédait ce César Ville qui est nu pendant: Un siècle dur et demi… Elle rappelle ses derniers huit cents ans, Lorsque l’Empire Byzantine ressemblait l’enfer aux musulmans. Et au quinzième centenaire après Christ, l’islam vainc ce pays grand. Leurs courtisans ont traîné sa Puissance aux troubles bizarres. Ses minarets s’opposent aux acropoles… Thaumaturges, dîtes rare: Contre ou pour beaucoup d’iconoclastes donnent leurs grecs avares Qui n’ont pas crainte d’orient? Mon État croit aux rois montagnards. Et au Troisième autre Rome, son Kremlin descend par cette Byzance, Où le trésor s’est perdu dans ce char de ses Guerres à nulle chance. Vers Istanbul a foncé le sultan! Sois, Moscou, ton cadeau aux influences Non de la Chine! Chère Russie, réveille-toi, prison des Renaissances Et pauvreté de tes Astres. Leurs aubes ou leurs soirs créent ta fable?! Notre Hellade ne restituera pas son miracle en sable. Mais sous sa peur, ta mémoire étincèle au bonheur d’espoir stable Au Paradis des visages, où s’élance chaque russe véritable.

https://www.youtube.com/watch?v=TtNxSKIqCIc&list=PL1mB7wbPxvaPwj4WnU6pAB3dmDXVvc34o

Poème posté le 08/09/20 par Kiriyatskiy



 Poète ,
 Interprète
Kiriyatskiy



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.