Accueil Forum Inscription/connexion

La Coccinelle
par Polymnie2


Elle est considérée comme porte bonheur, Un présage de chance Elle est aussi l’amie du jardinier Elle se nourrit de pucerons Le premier « bijou » qui m’a été offert était une petite coccinelle ___ Alors je vais vous rappeler l’histoire D’un Bon-Dieu en l’insecte, elle vaut son pesant d’or ! Pourquoi la coccinelle est surnommée la « bête du Bon-Dieu » ? ___ Un murmure circule dévalant ses petits rus En songes nourrissant les cours, les rivières ; Et l’histoire combien belle, s’en est allée faisant parler d’elle ! Il était bien des fois qu’une légende parue sur des lèvres Au cours du Moyen-Âge, au dixième siècle ! Mais celle-ci est pleine de grâce légère. Un homme fut assassiné à Paris, et son apprenti, le plus proche de lui, Fut arrêté, soupçonné en force, et malgré sa défense en ses protestations, Il fut jugé coupable, condamné d’avoir sous peu la tête tranchée ! Bien évidemment, la foule intéressée, mais surtout curieuse, S’était rassemblée le jour de l’exécution pour assister A la scène. Curiosité malsaine Mais elle a son revers. Le bourreau la hache à la main levée, prêt à envoyer son coup, Aperçut une coccinelle posée sur le cou du condamné. Il l’enleva délicatement et releva la hache Afin de parfaire son exécution ! Mais combien il fut surpris Lorsqu’il constata que la coccinelle Reprenait sa place sur le cou du jeune homme! Le bourreau se refusa sans cesse de tuer ce brave insecte, S’évertua à l’éviter et plusieurs fois il releva sa hache Et la rabaissa sans pouvoir exécuter ! Il avait belle difficulté à se séparer De la coccinelle obstinée Se repositionnant toujours A la même place Sur le cou du Condamné ! Nous sommes en 972-1031. Excédé par ce manège, le Roi II Robert le Pieux Pensa au miracle ou à une intervention d’une volonté divine, Que ce petit insecte était envoyé par Dieu. Il intervint Pour que le jeune homme soit gracié. Et il le fut derechef. Comme pour honorer cette bénédiction, Quelques jours passèrent et le réel coupable fut arrêté ! Les langues se délièrent dès lors, depuis celles de la foule réunie ! Tout Paris fut en état d'effervescence sur « la bête du Bon-Dieu » Plus jamais personne ne voulut toucher à ce bienheureux Insecte craignant de commettre un sacrilège ! Comme quoi, la vie ne tient parfois qu’à un fil, Fil d’Ariane, en « fil amant ». Une Lumière supérieure Pourquoi pas Agissante ? Polymnie2 ce 1er avril 2017



Poème posté le 02/04/17


 Poète
Polymnie2



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.