Accueil
Poésie libre / La voix derrière l'épaule
Poésie libre / La voix derrière l'épaule
Poésie libre / La voix derrière l'épaule

La voix derrière l'épaule
par Dago

Highslide JS
par Vespertilion


Je viens de reposer un recueil de poèmes d'un poète que j'aime et dont je tais le nom j'ai lu à haute voix et j'ai chanté ses strophes, cherchant à naviguer dans le courant puissant qui passait au travers de mes doigts, de mes paumes comme la sève monte aux herbes lentement et j'ai fermé le livre sans marquer la page et je suis retourné à mon bureau pensif. Et voilà que soudain, un étrange vertige saisit mon esprit lourd et voilà que ma main frappe le clavier sourd et que se cristallisent des mots lourds et charnus que je ne connais pas et je sens des tréfonds remonter des réponses et aussi les questions de poètes anciens partis pour un immense et périlleux voyage aux landes de la mort, aux bornes du destin. Ils sont partis très loin et ils ne savent pas si les vers qu'autrefois orphelins ils laissèrent trouveront de nos jours une oreille à leur chant ou s'ils demeureront enfouis sans lumière sous les herbes du sol qui les a vu mourir ces poètes perdus sans voix et sans paupières et dont le souvenir tremble aux bords de l'oubli. Et si je sais bien mal écouter leurs poèmes si je ne peux hélas chanter avec leur voix je peux chanter tout simplement avec la mienne une chanson très douce et très pauvre à la fois un chant de vent et de soleil, et qui m'emmène à travers les forêts les landes et les bois les plages de la mer et les troupeaux des vagues qui viennent de si loin qu'on ne peut que rêver de rivages lointains ou de banquises blanches où quelques albatros rayent un ciel givré. Et je peux croire alors qu'une voix inconnue parle tout près de moi, derrière mon épaule mais sans savoir quel est son cri quelle est sa langue s'il elle vient du fond des temps ou de tout près d'un coeur encore vif germant sous l'herbe drue ou poussière envolée aux siècles disparus et qui a maintes fois parcouru d'autres vies mais je sens qu'elle est là cherchant à me parler me dire doucement d'une voix de silence ce qu'à mon tour tout simplement je dois chanter. Et sans savoir comment et sans savoir pourquoi je la laisse parler, j'écris sous sa dictée et je sens qu'elle est là et je lui dis merci de la douceur de mer et de ciel qu'elle apporte et de ce feu de joie et de bonheur léger qu'elle allume en mon coeur et qui monte à la tête et je ne sais plus rien, et je me perds au chant qui serpente en sourdine aux graviers des fontaines et vole avec l'oiseau et le pollen des pins et puis elle s'en va et je n'entends plus rien .



Poème posté le 02/10/09


 Poète
Dago



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Vespertilion



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.