Accueil
Poésie libre / Le samouraï
Poésie libre / Le samouraï
Poésie libre / Le samouraï

Le samouraï
par Hoho


Les décombres gris vert encombrent le hameau Où la douce chaumière expulse son poison Noir. Voyez ces corbeaux ainsi qu'une prison Ecorcher l'horizon de ce ciel sans victoire. — Ah ! L'armée en déroute ; elle a fui ce seul homme, Le sel blanc nous écoute, et je crois voir la mer : Maints navires sans mats naufragés sous du chrome. Le triste marcheur marche. Il marche vers l'enfer. Assis là, les deux mains empoignant la rapière, Sans espoir est demain, le village est fini, Son katana dessine un crâne sur la pierre : Le guerrier a vaincu mais la guerre vainquit. Le vieux Soleil s'endort au pays du levant, Sa lumière écarlate éblouit tous les arbres, Les photons sont actifs et dénudent les champs Où gît au lieu des blés une étendue de sabres. A travers la mémoire, on perçoit l'ennemi Pauvre, minable lâche et triste incendiaire, Sur les bambous du ru, les sérieuses fourmis Susurrent des sanglots, vains cris rouges d'hier. Les fleurs blanches du tronc aux cerises champagne Se sont teint d'incarnat voltigeant dans l'air fort ; Pas même un seul enfant ne joue dans la campagne Où flotte la senteur âcre et triste des morts.



Poème posté le 21/10/20 par Hoho


 Poète
Hoho



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.