Accueil
Poésie libre / Griserie
Poésie libre / Griserie
Poésie libre / Griserie

Griserie
par Salus


Suivant que réfléchir, ainsi, de ce miroir Connexe, et dont on cave une image réelle De la vérité nue où toujours mieux se voir, Nous prendrons, pour voler, quelque immémoriale aile, Echappant donc au dieu spéculaire et sans tain. Alors, de ces hauteurs exemptes de vertiges, Surplombant le nuage, à l'empyrée atteint, Invisible au démiurge habitant ces vestiges, Nous verrons ce que voit l’œil oiseux des oiseaux ! Puis, comme le condor en surplombant l'abîme, Nous servirons au vide et d'arcane et de sceau : Un glyphe dans l'azur, plus haut que toute cime...



Poème posté le 25/10/20 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.