Accueil FORUM Inscription/connexion

Faisan
par Gkak


Vulnérable, altier, solitaire, Casque vermillon, collier blanc, Ange doré chuté sur Terre, L’angoisse corsète tes flancs. Tapi au sol tel un gisant, Au moindre écho saisi d’effroi, Tu passes ta vie de faisan Motté dans un sillon étroit. En son poulailler qui l’encage Ton fier cousin chante, narquois, Mais à découvert, au bocage, Pour survivre, un coq se tient coi. Quand l’automne, saison des chasses, Enchaîne battues et poursuites, Mutisme et sang-froid te cuirassent, L’immobilité est ta fuite. Cris humains, abois aberrants, Ponctués de feu, de mitraille, Te délogent. Gibier errant, Tu t’épouvantes, tu criailles. Ton aile éploie ses couleurs franches Mais s’effondre au pied de la haie... Ton œil se clôt, fixant les branches Des arbres de haute futaie.



Poème posté le 20/04/17


 Poète
Gkak



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.