Accueil
Poésie libre / Plage havana
Poésie libre / Plage havana
Poésie libre / Plage havana

Plage havana
par Paul Konstantin


Havana m’a guidé vers la plage nudiste, Au bout d’une ligne de métro puis de bus, Le long de la côte, la route est une piste, Jusqu’à la baie poudrée de rayons d’angélus. Les corps fiers et nus montrent à la mer en sommeil Leurs organes vainqueurs, tandis que d’autres plongent Des roches tapissées de trous verts en abeille. Trois acteurs pornos sont couchés comme l’éponge. Allongé en biais sur une serviette humide, J’expose mon corps frêle aux regards impavides, Tandis qu’Havana à la crinière lionne, Joue en pantin mutin de ses deux seins gonflés. A l’eau, j’ondoie tel un poisson ivre fredonne Une belle pisse, la queue bien ballottée.



Poème posté le 01/11/20 par Paul Konstantin


 Poète
Paul Konstantin



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.