Accueil
Poésie libre / L'hirondelle et le vieux chêne
Poésie libre / L'hirondelle et le vieux chêne
Poésie libre / L'hirondelle et le vieux chêne

L'hirondelle et le vieux chêne
par Chedu


Avec le printemps j'ai retrouvé mes ailes Mon vieux chêne sa parure pour l'été Moi... Je tutoie le ciel Lui... Il est enraciné Mais par un beau matin d'automne Le bruit de la tronçonneuse nous a effrayé Soudainement comme un seul homme Nous nous sommes mis à trembler Des bûcherons comme des vautours En proie de satiété Allaient mettre fin à nos amours Pour gagner quelques deniers Terrifiée j'ai pris mon envol Abandonnant mon arbre défiguré Abattu gisant sur le sol Ne pouvant plus se relever Je venais de perdre mon vieux copain Un centenaire qui m'a chéri et protégé Pour me retrouver seule sans lendemain À cause d'une sordide machine à tuer Avec l'hiver j'ai perdu mes ailes Mon vieux chêne sa vie pour l'éternité Lui... Il tutoie le ciel Moi...Je suis déracinée



Poème posté le 02/11/20 par Chedu


 Poète
Chedu



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.