Accueil
              
         

Le clapotis
par Colline


Seule, assise sur le sable blond, sous le voile du ciel Quand le silence aimante les vagues, je rêve Un matin docile s'illuminait en douceur de miel Se réconfortant en nos âmes, en lumière brève. Des senteurs fiévreuses font délirer l'instant La mer caline à demi éveillée La lune s'est égarée au lointain Qui perle là-haut, étoilée Quand l'intense bleuit le charme de mon coeur J'entends le clapotis m'enlacer De vagues iodées Caressants les baigneurs.

Dans ces periodes, fortement agitées et insolentes...n'oublions jamais de concocter nos rêves.

Poème posté le 02/05/17


 Poète
Colline



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.