Accueil

Jalousie
par Claudel


Ô, comme une dame Geisha Au bleu regard perçant d'un chat, Elle a obnubilé mon cœur D’un vif tourbillon de rancœur. Au fond de ma terre, ma glèbe, Je vis les ténèbres d’Érèbe. (1) Pourquoi suis-je devenu serf De son état d’âme désert ? Suis-je l’encombrant albatros De son fidèle amant Pontos ? La jalousie coulera tant Que je serai vassal du temps. Ô, déesse de la nuit Nyx (2) Couronnée d’une pierre onyx, Je lorgne le glas de minuit Espérant l’éternelle nuit. 1)(Mythologie grecque) divinité infernale née du chaos. 2)(Mythologie grecque) déesse de la nuit personnifiée. Selon la théogonie grecque, elle et son frère Érèbe sont les premières divinités issues du chaos primordial.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / mai 2017

Poème posté le 04/05/17


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.