Accueil
Poésie libre / L'enterrement
Poésie libre / L'enterrement
Poésie libre / L'enterrement

L'enterrement
par Chrishautrhin


Le soleil pâle traverse les maigres nuages Et ne réchauffe rien, ni la terre, ni les cœurs ; Quelques arbres frissonnent, tout est dans ces visages ! C’est la mort qui impose, le moment et l’heure. Des grappes de gens, en corbeaux domestiques, Avancent d’un pas docile et retenu ; Et les souvenirs forts, soudain se fabriquent, C’est une mère qu’on enterre, la vie n’en voulait plus. Dans l’église serpentent, badauds et anonymes, Les amis, les enfants et l’époux stupéfié Que le monde continu quand l’épouse s’abime, Que les autres encore puissent respirer ! Lui, ne respire plus ; il fait seulement semblant, Et se dit en lui-même, qu’elle est loin, ma jeunesse ! Car le temps qui passe, en venimeux serpent, Profite du désastre et de l’énorme détresse. La vie est un caprice ; c’est sur un coup de tête Qu’elle s’en va pour ailleurs un jour, une nuit, Et personne ne croit à ce sombre prophète Qui annonce quelquefois, un prochain paradis.



Poème posté le 09/11/20 par Chrishautrhin


 Poète
Chrishautrhin



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.