Accueil
Poésie libre / Homard et galatée
              
Poésie libre / Homard et galatée
         
Poésie libre / Homard et galatée

Homard et galatée
par Lau


Les parasols ORANGINA de la terrasse du bar blond de Figueres Filtrent la poudre de soleil qu’un orageux après-midi Sectionne à coup de lames-éclairs, broie sous de sourds obus-tonnerre, Et mélange à la pluie rêche Que les plus doux papiers de vers N’ont de cesse qu’ils ne l’affinent N’ont de cesse qu’ils ne l’arriment Ne la stockent en rigoles Jonchées de pailles à cocktails Suçotées par des lèvres fines, Mouillées par des bouches molles Qu’ Avida Dollars fixe au temps De dents dont les raies jouissent D’un diabolo-sun espagnol On s’attend dans cet enfer gai Enguirlandé d’Anglais volants, de Hollandais devisant Sur de gros œufs de visu Par des baleinoiseaux pondus A voir sortir de l’océan qui plane au-dessus du musée D’amusés homards I-Phone six Une Galatée éclatée Démolécularisée Ensommeillée dans les brumes De vagues nuages puzzles De décors qui n’existent pas Sauf sous l’ombre d’un parasol ORANGINA Ou dans le sillage d’un vieil Enola Gay



Poème posté le 13/11/20 par Lau


 Poète
Lau



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.