Accueil
              
         

Langue ultime
par Salus


Un poème inimaginable Pulse à l’endroit de mes revers ; Il remplirait un univers, Le sol d’une mer, tout son sable ! On ne pourrait, pour en saisir Le fond, appréhender l’arpège Surfant au vent du son revêche, On ne le pourrait, sans plaisir ! Hors d’un dialecte intelligible Il toucherait pourtant les sens, Tel qu’aux enfances cet encens, La fragrance en un air tangible… Récolter sans pouvoir goûter Les fruits des impossibles affres, Scarifié de ces balafres : Une vie à vous envoûter ! Cabriolant se carambolent, Du puits pâteux de mon esprit, Et rallumant mon œil qui rit, Quelque jour, si ces mots s’envolent … Les flammes vives brilleront Autour de l’ignifuge idée Avec l’énigme élucidée De cette langue sous le front ! Et va devant l’émotion pure Se dessinant dans ces chansons ; Quelle musique ! Et nous dansons Le Poème et sa force obscure



Poème posté le 13/05/17


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.