Accueil
Poésie libre / Pompes funèbres
              
Poésie libre / Pompes funèbres
         
Poésie libre / Pompes funèbres

Pompes funèbres
par Recreation


Ainsi qu'on craque une allumette mettant le feu Un violon d'un coup d'archet donne le la Tels les notes en accordéon d'un pianola Des flammes montent du sol s'enroulent en volutes Tel se dresse une serpent sur un air de flute Tel un dragon à plusieurs tètes s'apprête à mordre Monstre écailleux cracheur de feux des flammes se tordent Toute la foret s'enroue les feuilles partent en tous sens Et crachant leurs poumons les arbres meurent en toussant Tout l'orchestre s'enflamme les bois se mêlent aux cordes De la cendre voltige semblable à de la neige Et tout cela tournoie comme tourne un manège Comme un ensemble à cordes joue une musique de chambre les derniers feux s'éteignent illuminant novembre Quand descendant des pôles se présente décembre Dans l'âtre noir de suie ne restent que des cendres Alain



Poème posté le 24/11/20 par Recreation


 Poète
Recreation



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.