Accueil
Poésie libre / Alex, quand tu nous tiens ...
              
Poésie libre / Alex, quand tu nous tiens ...
         
Poésie libre / Alex, quand tu nous tiens ...

Alex, quand tu nous tiens ...
par Ombrefeuille


Alex, quand tu nous tiens par le bout de la rime, Avec tes douze pieds alignés au cordeau, Avec ton rythme au top et ta dégaine en prime, Pas de doute, mon vieux : c'est toi le plus costaud. Toi le prince des vers, le chouchou de ces plumes, Tu jongles comme un as et fais virevolter Les images, les mots, les soleils et les brumes, L'air de rien, pour le fun et pour nous épater. Que racontes-tu donc à ces dames les Muses ? Quel numéro joues-tu sous leurs yeux éblouis ? De quels tours uses-tu, de quelles fines ruses, Qui les laissent pâmées et nous tout ébahis ? Tu sors de ton gilet, tels des billets de banque, Des pantoums, des sonnets, comme s'il en pleuvait, Nickel-chrome et au poil : rien en trop, rien ne manque. - Si scribouillard savait ! Si rimailleur pouvait ! * Nous autres plumitifs lorgnons avec envie Tes allures de chef, au point d'en attraper Un bon torticolis pour toute notre vie : Alex, quand tu nous tiens, pas moyen d'échapper !

* Ce vers est un détournement de la célèbre maxime :
"Si jeunesse savait ! Si vieillesse pouvait !"

Et le poème dans son entier est étalement un
clin d'oeil à la chanson de Claude Nougaro
"Vive l'alexandrin" (Album "Nougayork" 1985)




Poème posté le 12/02/21 par Ombrefeuille


 Poète
Ombrefeuille



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.