Accueil

Luna rossa
par Tilt


La Lune connue distraite... Fait toute nue le trottoir Et moi candide alouette La vêts d'effets de miroir... Faut dire qu'en tenue d'Eve Elle est « la fille de joie » Dont ma virginité rêve Pour une première fois J'aimerais que « de nuit belle » Rétribuant ses faveurs Elle me cache et Nouvelle Cueille céleste ma fleur Or au voyage elle ajoute D'astronomiques tarifs ! Et je ne peux dans la voûte Que la rejoindre fictif Dans ma soucoupe volante Garée au pied d’un hôtel Aux trois étoiles filantes… Je guette anxieux son appel C'est elle ! Je crois l'entendre Qui me susurre attendrie En blondissant mon scaphandre Alors tu montes chéri ?



Poème posté le 09/10/17



.